Lieu d'intérêt

12. Mesures, marchés et artisans

Les mesures à grain se situent sous les porches de la rue Major, au croisement de la rue Capdevila. Les deux structures, faites à partir de grands blocs de pierre, étaient utilisées comme mesure de capacité et comme moyen de transactions sur les grains. On versait les grains dans l’un des trois réceptacles en forme d’entonnoir situés sur la partie supérieure, qui permettaient de définir la mesure. Puis, en ouvrant une petite porte en fer, le grain tombait directement dans le sac de l’acheteur. Nous avons ici deux mesures. Les plus anciennes datent de 1579 selon l’inscription gravée à même la pierre. Un petit trait fut ajouté au 5 à un moment donné pour la vieillir de deux siècles. Les mesures les plus récentes furent construites en 1840, toujours selon l’inscription visible sur la pierre.

Le document le plus ancien attestant de l’existence de mesures à grain à La Seu d’Urgell date de 1212. Le contrôle des mesures relevait de la responsabilité de l’évêque en sa qualité de seigneur de la ville, qui en sous-traitait la gestion. Ce service était d’une importance capitale étant donné qu’il établissait des mesures officielles pour toute une région. Les mesures de 1579 furent installées par les consuls de La Seu d’Urgell devant la maison de Damià Salmurri, qui recevait trente sous par an en échange de contrôler la qualité du blé qui s’y vendait.

© 2019 La Seu Medieval · Tous droits réservés · Politique des cookies

Tapez le ou les mots que vous voulez rechercher