Lieu d'intérêt

10.1. L’église Sant Domènec

L’église Sant Domènec fit partie du couvent des dominicains de La Seu d’Urgell jusqu’au début du XIXe siècle. L’ordre des Prêcheurs ou dominicains joua un rôle prépondérant dans la lutte de l’Église contre les cathares, qui s’installèrent avec force aux alentours de La Seu d’Urgell à partir du XIIIe siècle. Le premier couvent des dominicains d’Urgell fut construit à l’extérieur de l’enceinte, à l’extrémité nord du quartier de Capdevila. Néanmoins, l’établissement dut être démoli en 1364 en raison des travaux d’extension des enceintes de la ville. Les dominicains s’installèrent dans la cité intra-muros et reçurent la vieille église romane Sant Miquel, où ils débutèrent la construction d’un nouveau temple en 1409.

L’église suit les canons de l’architecture gothique catalane et se caractérise par une apparence extérieure austère dépourvue de toute décoration. À l’inverse, l’espace intérieur est vaste et spectaculaire, dans la lignée des bâtiments conventuels de style gothique dans l’Europe méridionale. Elle est composée d’une seule nef et d’une abside de plan polygonal.

En 1836, dans le cadre de la confiscation d’une partie des biens du clergé par Mendizábal, le couvent de La Seu d’Urgell fut démoli et l’ancienne église conventuelle, un temps abandonnée, servit d’église paroissiale de 1922 à 1936. Pendant la guerre civile espagnole, l’église fut pillée et son clocher détruit. Après le conflit, elle fit office d’installation militaire, puis fut de nouveau abandonnée. La commune récupéra le temple et entreprit des travaux pendant les années 1990 afin d’en faire des salles d’activités culturelles.

© 2019 La Seu Medieval · Tous droits réservés · Politique des cookies

Tapez le ou les mots que vous voulez rechercher