Lieu d'intérêt

13. La Rue Major

Cal Tarragona appartint à l’une des familles les plus influentes de La Seu d’Urgell à la fin du XIXe siècle, début du XXe. En 1936, un groupe de miliciens pénétra à l’intérieur de la maison pour s’emparer de l’abbé Lluís Tarragona de Gomar, qui mourut fusillé aux côtés de son frère Ignasi de Tarragona.

Cal Calçot fut construit en 1925, suite à l’union de deux maisons : Cal Silvestre et Cal Claverol. L’édifice appartenait à la famille Rebés, évoluant dans le secteur de la banque.

Cal Patalín fut construit en 1847 à l’initiative d’un producteur de café d’origine française, Juan Luis Ferran. Patalín correspond au surnom dont les habitants de La Seu d’Urgell affublèrent son propriétaire. En 1936, il fut la scène d’une fusillade entre des miliciens et Àngel Ballarà, un armurier dont la boutique se trouvait au rez-de-chaussée de l’immeuble.

Cal Don Llorens est un édifice construit à cheval entre le XIXe et le XXe siècle par une famille opulente : les Llorens. La décoration de l’édifice était à la fois riche et variée, selon le style qui prédominait à la fin du XIXe siècle.

Cal Mossèn Andreu fut construit en 1879, puis racheté par une entité qui deviendra plus tard la caisse d’épargne « Caixa d’Estalvis i Pensions ». L’établissement ouvrit sa première agence à La Seu d’Urgell en 1920. C’est en 1931, lorsque l’édifice fit l’objet de travaux de rénovation, que la caisse d’épargne y installa ses quartiers.

Cal Mossèn Poldo est un édifice du début du XXe siècle abritant actuellement l’Espai Ermengol, qui fait fonction d’office de tourisme et de musée de La Seu d’Urgell.

© 2019 La Seu Medieval · Tous droits réservés · Politique des cookies

Tapez le ou les mots que vous voulez rechercher